Outils pour utilisateurs

Outils du site


seances:01-2015

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Both sides previous revision Révision précédente
seances:01-2015 [2015/09/20 14:59]
88.171.3.80 [Jean-Louis Brunati]
seances:01-2015 [2015/09/20 14:59]
88.171.3.80 [Commentaires:]
Ligne 323: Ligne 323:
 Jean-Louis Brunati le 9 mars : je joins le résumé que j'ai fait pour une revue du dernier livre de B. Friot  dont je parlais précédemment "​Emanciper le travail"​. Je ne suis pas un partisan acharné de Bernard Friot  mais je trouve qu'il a le mérite premièrement de poser des questions en termes macroéconomiques __et__ contestataires,​ ce qui est rarement le cas chez les économistes;​ ensuite il rappelle, ce qui n'est souvent pas vu, qu'en régime capitaliste c'est le  marché qui transforme le travail en emploi et tend à transformer tout travail en emploi; enfin il pose à mon avis et de façon assez convaincante la question de la propriété privée (versus propriété collective dans l'​ancien schéma marxiste) en termes nouveaux par sa distinction entre propriété lucrative et propriété d'​usage et sa condamnation absolue de toute propriété lucrative. Après pour ce qui est du salaire à vie ou du revenu inconditionnel,​ je pense que c'​est ​ une question de choix de mots, ce qui me parait essentiel étant que chaque individu à sa majorité puisse participer de façon pleine et entière à la société en n'​étant dépendant économiquement de personne, ni de ses parents, ni de son conjoint(e),​ ni de son élu(e) local(e), ni de son gouvernement. Ce droit à une rétribution décente, monétaire et  non-monétaire ​ me parait être la condition d'une véritable dignité et d'une responsabilité reconnue à chacun, la condition également du développement des capacitations dont parle Bernard Stiegler en citant Amartya Sen. Jean-Louis Brunati le 9 mars : je joins le résumé que j'ai fait pour une revue du dernier livre de B. Friot  dont je parlais précédemment "​Emanciper le travail"​. Je ne suis pas un partisan acharné de Bernard Friot  mais je trouve qu'il a le mérite premièrement de poser des questions en termes macroéconomiques __et__ contestataires,​ ce qui est rarement le cas chez les économistes;​ ensuite il rappelle, ce qui n'est souvent pas vu, qu'en régime capitaliste c'est le  marché qui transforme le travail en emploi et tend à transformer tout travail en emploi; enfin il pose à mon avis et de façon assez convaincante la question de la propriété privée (versus propriété collective dans l'​ancien schéma marxiste) en termes nouveaux par sa distinction entre propriété lucrative et propriété d'​usage et sa condamnation absolue de toute propriété lucrative. Après pour ce qui est du salaire à vie ou du revenu inconditionnel,​ je pense que c'​est ​ une question de choix de mots, ce qui me parait essentiel étant que chaque individu à sa majorité puisse participer de façon pleine et entière à la société en n'​étant dépendant économiquement de personne, ni de ses parents, ni de son conjoint(e),​ ni de son élu(e) local(e), ni de son gouvernement. Ce droit à une rétribution décente, monétaire et  non-monétaire ​ me parait être la condition d'une véritable dignité et d'une responsabilité reconnue à chacun, la condition également du développement des capacitations dont parle Bernard Stiegler en citant Amartya Sen.
 ===== Commentaires:​ ===== ===== Commentaires:​ =====
- 
-Merci! 
  
seances/01-2015.txt · Dernière modification: 2015/09/20 14:59 par 88.171.3.80